Dropshipping, mon expérience

Dans ma recherche active pour générer des revenus sur Internet, il fut un temps où j’ai succombé à l’appel alléchant du dropshipping. Je vais partager avec toi mon expérience en dropshipping en tant que débutante. De la découverte de ce business modèle à ce qu’il implique, les étapes que j’ai suivies et enfin mes conclusions et conseils seront abordés dans cet article.

Qu'est ce que le dropshipping ? Ta meilleure vie.

Qu’est ce que le dropshipping ?

Avant toute chose, nous allons revoir nos classiques. Le dropshipping c’est quoi ? Du français, « livraison directe », on ne peut plus clair : tu désires te lancer dans le commerce des sandales en cuir par exemple. Tu crées une boutique en ligne. Dès qu’une personne vient acheter ton produit, toi, tu vas commander ce même produit à un fournisseur. Le fournisseur s’occupe ensuite d’envoyer la paire directement au client. Tu t’occupes donc exclusivement de faire la transition entre les deux et tu prends ta commission au passage. 

Les avantages et inconvénients du dropshipping

Dans cette partie, je vais parler de manière générale et à titre personnel également. Il va sans dire que les avantages du drop (pour les intimes) sont à mon sens et au sens de beaucoup en vérité, le faible coût nécessaire au lancement de ce business.

L’absence de stock y est pour beaucoup. En effet, excepté le prix de la mise en place d’un site e-commerce (nom de domaine, abonnement à la plateforme..) il n’y a rien d’autre à débourser. C’est plutôt rapide à mettre en place, bon du moins c’est comme ça qu’est vendu ce business modèle. Facile et faible coût de lancement… Nous y reviendrons plus en détail plus tard.

Pour les désavantages et bien, le côté étique et les délais de livraison à rallonge. Il est vrai que je ne me posais pas trop cette question au début, car je voulais tester cette idée à fond. J’étais juste obsédée par cette nouvelle opportunité de gagner de l’argent et pressée de savoir si je pouvais moi-même mettre ce système en place.

Qualité des produits

J’avais choisi la niche des cosmétiques Coréen que je connaissais bien pour avoir testée quelques produits personnellement. 

Plus je bossais sur ma boutique et sur mes produits, plus j’ai commencé développer cette peur (ou bon sens) quant à la qualité des crèmes que je comptais commercialiser. Car même si j’étais persuadée de leur efficacité, je ne les avais pas toutes testées et je n’en maîtrisais que très brièvement leur composition et leurs effets secondaires. Sans parler du fait que certaine d’entre elles étaient fabriquées et conditionnées en Chine où les normes sont très différentes de la France.

Je ne pouvais pas en toute connaissance de cause vendre une crème à 50 euros sans en maîtriser ni l’efficacité ni la composition. Quant aux délais de livraison, vu que les stocks sont basés en Chine, il faut un certain temps pour que ceux-ci arrivent chez notre clientèle généralement située en Europe. Comptez environ 2 à 3 semaines. Voire plus parfois.

Comprenez bien cela dit, tout ce processus de réflexion m’as pris du temps et joué sur mon choix de fermer ma boutique.

Dropshipping illégal ?

Cette question me fait toujours un peu sourire. Cependant, il est vrai qu’avec l’arrivée d’Internet, certaines lois n’ont pas encore eu le temps de s’ajuster à ce nouveau paramètre. Par conséquent, plusieurs activités en ligne bénéficient encore à ce jour d’un statut-quo dont beaucoup ont su tirer parti très rapidement.

Cet avantage tend à disparaître bientôt vu les taxes à venir qui tendent davantage à re équilibrer cette tendance. Le dropshipping est une activité parfaitement légale, cependant, maintenant (contrairement à quand j’ai débuté) il faut avoir un numéro de Siret ou Siren pour avoir une boutique Shopify donc avoir un statut juridique adapté à votre activité. À bon entendeur !

Pour ceux qui diabolisent le dropshipping

Beaucoup d’amateurs ont vulgarisé le drop en faisant un peu n’importe quoi. C’est principalement de là que viennent les mauvaises réputations de ce business. L’attrait de l’argent facile attire aussi les loups sans scrupules. Ventes de produits de mauvaises qualités, colis perdus ou complètements absents, manque cruel de service client… Amateurisme et travail mal fait et bâclé, ont joué en défaveur du drop. Non pas que ce soit un mauvais business, seulement son accessibilité fait sa force et est son pire défaut.

J’entends aussi beaucoup dévaluer les produits uniquement par ce qu’ils sont en provenance de Chine. Mais cela n’a pas t’il pas toujours été le cas ? Plus de 80 % de nos produits/objets du quotidien sont fabriqués en Chine de toute façon donc utiliser cet argument pour positionner le drop comme du vol est un peu facile. Alors, oui, quant aux marges, encore une fois, il y a eu de l’abus, c’est un fait. Mais c’est aussi la base de tout commerce : acheter des produits moins chers et les revendre plus cher.

Des plateformes connues comme Amazon et Cdiscount font du dropshipping. Et que ça plaise à certain ou non, cette industrie a encore de beaux jours devant elle. La dure vérité est que le Made in France à un coût, et que la partie majoritaire de la population (donc la moins aisée) trouveras toujours son bonheur dans ce marché. 

Comment créer un site de dropshipping

Cette étape est la plus simple à vrai dire, bon, il est vrai que je suis plutôt à l’aise avec ce genre de manœuvres. Mais honnêtement n’importe qui peut le faire en s’éduquant un minimum.

Après avoir binge watché (littéralement soigneusement épluché TOUTES les vidéos Youtube sur ce sujet) j’ai finalement décidé de m’inscrire sur Shopify et d’y construire ma boutique Shopkbeauty*. 

Dropshipping avec shopify ta meilleure vie

Vous avez une période d’essai gratuite de 14 jours. Généralement suffisant pour la construction d’un site e-commerce. Passé ce temps, vous aurez plusieurs offres de forfaits mensuels allant du débutant/particulier à partir de 9 euros, aux entreprises/grosses structures environ 300 euros par là.

Une fois que vous avez votre boutique, il est temps de vous approvisionner n’est ce pas ? Bon à l’époque beaucoup se fournissaient chez Ali express (aujourd’hui il y a beaucoup plus d’options qualitatives). Plus grand fournisseur de produits made in China au monde, il me semble. Grâce au plug-in Oberlo, téléchargeable sur Shopify, vous pouviez aller chercher directement le produit que vous souhaitiez vendre et le mettre dans votre boutique en 3 clics.

Dropshipping en 2021 avec Oberlo ta meilleure vie

Mes chiffres de débutante en dropchipping

Peu de temps après le lancement de ma boutique, j’ai très vite été rattrapée par la dure réalité du marché. La VISIBILITÉ et le TRAFIC. C’est bien beau d’avoir un business en ligne, encore faut il que quelqu’un sache que vous existez. Vous êtes tout de suite noyé dans le flux de la concurrence et de Google. 

Budget publicité considérable

La question de la publicité devenait naturellement de plus en plus indispensable. Seulement, voilà, si vous n’êtes pas encore familier aux principes de publicité sur Internet (Facebook ads, google ads, Instagram, etc.), sachez dorénavant que ces outils promotionnels en plus de leur complexité souvent sous-estimée, sont assez chers. Comptez 100 euros par jour environ pour que votre marque soit visible au plus grand nombre. En sachant qu’il faut qu’elle tourne minimum 3 ou 4 semaines pour voir un résultat et surtout rentabiliser ses frais en générant des ventes.

Facebook ads ta meilleure vie

Personne ne m’avait prévenu de tout cela. Forcément, je n’avais pas ce genre de budget à cette époque. Ce fût là, ma première gifle de réalité. Dure mais nécessaire !

Il me semble dans mes souvenirs avoir tenté un petit lancement de pub sur Instagram pour 30 euros. Ça m’a emmené quelques curieux sur le site, mais sans plus. Au bout de 6 mois, je n’avais généré qu’une seule vente d’environ 30 euros. Autant vous dire l’échec cuisant de mon aventure dropshipping.

l’importance d’un site de qualité

J’avais entre temps appris en partageant mon site sur des forums d’entraide, que celui-ci était très médiocre visuellement, pas assez professionnel, mal référencé. Cela expliquait en partie le manque de conversions. J’avais perdu de l’argent entre mon abonnement mensuel d’environ 30 euros et l’envoi de mon produit gratuit à deux influenceuses pour le promouvoir. Envoi à perte, car aucun retour sur investissement par la suite… En somme une CATASTROPHE. Bon ça fait mal, mais j’ai perdu environ 400 euros dans cette tentative entrepreneuriale maladroite, bancale et précipitée. 

Leçons tirées de mes erreurs en dropchipping

Pendant l’âge d’or et la montée en puissance du dropshipping il y a 4, 5 ans environ, beaucoup de ses commanditaires vendaient ce modèle de e-commerce comme étant quelque chose de révolutionnaire et surtout de FACILE.

Le problème que j’ai eu et que beaucoup ont en se lançant dans le dropshipping commence ici. On le vend comme étant quelque chose de facile, de gratuit (du moins faible coût de lancement) et le fait que ce soit accessible à TOUS (oui et non).

La vérité est que c’est absolument faux. Tout le monde peut se lancer dans le drop oui, mais quelque rares seulement réussirons à générer de bons revenus. Beaucoup d’entre-nous perdent malheureusement beaucoup d’argent au passage même si des ventes peuvent être effectuées. Celles-ci ne combleront malheureusement en rien les sommes investies, ne serait-ce que pour la plateforme et le budget publicitaire.

C’est bien là, la première erreur que j’ai commise. Penser que c’était un business qui allait être simple et me générer beaucoup d’argent. L’erreur numéro deux fût de recopier naïvement les modèles suggérés par les influenceurs de dropshipping durant leurs tutoriels et de ne pas réfléchir par moi-même, ni d’établir de véritables stratégies commerciales. En gros me former à cette nouvelle discipline.

J’ai pris un risque en me lançant certes, c’est l’essence même de l’entreprenariat. Par contre, sans l’ignorance et l’arrogance dont j’ai fais preuve, j’aurais pu avoir une base plus solide de démarrage. La troisième erreur fut le choix de ma niche. Mon produit n’était pas maîtrisé et beaucoup trop cher pour une première boutique test, le choix d’un produit winner est une étape fondamentale dans ce genre d’entreprise. 

Conclusions

TOUT projet qu’on désire lancer demande un plan définis au préalable, clair et précis, un budget, une cible, une niche et surtout une CONNAISSANCE APPROFONDIE de notre domaine. Me former à l’e-commerce et au dropshipping m’aurait épargné quelques illusions et désillusions. Injectée dans une bonne formation, l’argent perdu aurait favorisé une meilleure rentabilité de mon business par la suite.

Pour le côté étique, je pense sincèrement qu’on peut réussir en dropshipping tout en ayant une éthique digne de nos valeurs. Après, restons réaliste tout de même. Un business restera toujours un business. Il faut cependant garder en tête notre image de marque et la qualité de nos produits. Ceux sont ces éléments qui nous permettrons de pérenniser notre business sur du long terme.

Avenir du dropshipping

Le dropshipping en 2021 n’est plus du tout le même qu’en 2015 et ne sera plus le même les années à venir. Aujourd’hui, il est possible de trouver des fournisseurs français, de pouvoir stocker ces produits en France et de créer sa propre marque par exemple. J’en parlerais plus en détail dans un article spécialement dédié très prochainement.

Avenir du dropshipping ta meilleure vie

N’hésitez pas à partager votre expérience en dropshipping, on ne retrouve malheureusement pas beaucoup de témoignages encore à ce sujet. Bon ou mauvais d’ailleurs sont toujours les bienvenus !

Les lectures pour ceux qui veulent aller plus loin, Ta meilleure vie recommande activement ->