Ta meilleure vie, le concept

Cette vie bradée qui emprisonne nos rêves

Le terme meilleure vie est assez vague pourtant nous en saisissons tous l’idée générale. À notre époque, nous sommes bien trop souvent esclaves d’un rythme de vie que nous n’avons pas spécialement choisi, nous nous y sommes retrouvés coincé entre les compromis et déconvenues auxquels nous avons dû faire face. Cette réalité est devenue la nôtre. Une réalité que ne satisfait malheureusement plus la majorité d’entre-nous (merci les réseaux sociaux!)

Certains choix que nous avons faits jusque ici semblaient nous mener vers notre vie de rêve : nouveau job, économies, projets, maison… Mais ceux-ci n’ont fait que nous enfermer dans une routine infernale dont nous ne semblons plus en voir le bout. Je me souviens que j’avais l’habitude de ce cercle vicieux dans lequel se succédaient (boulot = argent = responsabilités, factures, loyer = plus de boulot, etc.) il n’y avait plus aucune place pour y placer le moindre risque de démarrer une quelconque activité parallèle inspirante et surtout non-lucrative (du moins au début).

En fait, nous avons surtout bradé nos attentes et ambitions pour un confort souvent médiocre, une situation arrangeante sur le moment, l’aspect pratique dans la temporalité au détriment de la construction lente et déterminée de cette vie que nous méritons parfaitement. Tout ceci est normal. Il est souvent difficile de visualiser quelque chose à laquelle nous n’avons pas eu accès et qui nous semble impossible à atteindre. La société quant à elle, a tout intérêt à nous inciter à y rester dans ce modèle (métro boulot dodo).

Ta meilleure vie le concept

Le goal ultime ? L’objectif généraliste qui englobe la parfaite projection de vie idéalisée

Il existe néanmoins une autre réalité qui implique de vivre différemment, selon d’autres termes. Cette réalité est très accessible et ne demande pas plus de travail que celui que vous fournissez déjà pour servir votre employeur actuel. Ce que cette réalité demande en revanche, c’est un certain risque. Car oui, sortir de sa zone de confort représente toujours une certaine prise de risque. Celui de réussir et de découvrir que toute votre vie jusqu’ici n’était qu’un triste échantillonnage de tout ce qu’il vous est possible d’avoir et de faire réellement en sortant des sentiers battus (et légal).

Vous souvenez-vous de vos dernières vacances ? Du sentiment d’infinité ? De liberté ? Souhaitez-vous seulement vivre ces sensations plus souvent ? Ceci est le quotidien de beaucoup de personnes. Ces individus ne sont pas plus riches que vous et moi. Ils ne sont pas plus exceptionnels que vous et moi. Disons-nous simplement qu’ils ont compris que leur meilleure vie n’avait pas besoin d’être dissociée de leur travail et de leurs passions, et ont réussi à bâtir leur écosystème idéal autour de cela.

Vous avez une passion, quelque chose qui vous anime au plus profond de vous. Vous souhaitez en vivre, mais c’est une utopie. Ce monde et son fonctionnement vous semblent beaucoup trop complexes, vous ne vous sentez pas légitime, ce rêve vous semble lointain et vous n’avez pas le luxe et l’oisiveté de vous y mettre à 100 % ce tableau malheureux nous représente pour la majorité. 

Nous traversons toutes ces mêmes étapes, ces mêmes peurs. Mais si au contraire vous souhaitez du changement, sortir de ce confort nocif qui vous mine à petit feu alors c’est déjà la première étape de votre meilleure vie qui se met en place.

Que représente pour moi la « best life » ?

Je me souviens lors de mon voyage en Malaisie. Je dormais dans une auberge de jeunesse assez folklorique située peut-être au 30e étage d’un building comme il y en beaucoup là-bas. Il y avait une terrasse moyenne équipée d’une petite table fonctionnelle et d’une chaise. Je m’y installais souvent un peu avant le coucher du soleil, car la vue y était surréaliste, en hauteur, au-dessus de la ville bruyante. Équipée d’un simple ordinateur, je pouvais travailler librement et être extrêmement productive tout en profitant d’un paysage que je n’aurais jamais crus être capable d’apprécier 5 mois plus tôt. 

Vue des toits de la Malaisie

Ou encore dans un café/terrasse à Bali. Je passais environ 5 à 6 heures dans cet endroit pour y monter des vidéos pour ma chaîne YouTube sans jamais réaliser le temps qui passait. 

Le cadre était parfait, le smoothie frais et la vue sur la mer à quelques minutes. Le calme et l’air marin. Je vivais clairement ma meilleure vie.

Travailler ambiance chill à Bali

Non, il n’est pas question de luxe outrageant. De décors somptueux ou autres fantaisies de ce genre.

Le véritable luxe ici, est de pouvoir disposer de son temps et par extension, de sa liberté.

Alors, que représente pour toi ta best life ? goal de vie ? objectif de vie ? meilleure vie ? fast-life ? 🙂